Actualités

- Accueil des Roms au sein du Jardin de Cocagne de Leffrinckouke

Accueil des Roms au sein du Jardin de Cocagne de Leffrinckouke

Leffrinckoucke (59) a vu apparaître un camp de Roms. La ville a organisé un accompagnement des familles en lien avec la sous-préfecture afin de fermer ce camp. Les personnes ont été relogées en centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS).

Un accompagnement socioprofessionnel du Jardin de Cocagne

C’est dans ce cadre que l’Afeji a accueilli au sein de son CHRS 12 personnes pour deux ans. Dès l’obtention de leurs papiers, ils obtiennent un poste au sein du Jardin dans le cadre d’un contrat à durée déterminée d’insertion (CDDI). Au même titre que les autres publics accompagnés par le Jardin, les Roms bénéficient de formations pour assurer leur insertion vers les métiers de l’horticulture, du maraîchage, du bâtiment et du transport.

Une belle expérience humaine, levant tout préjugé

Selon Jean-Baptiste Duthoit, directeur du Jardin de Cocagne de Leffrinckoucke :
« Ce sont toujours de belles expériences humaines, tant pour l’équipe des permanents du jardin que pour les autres salariés en insertion. Cela a permis de lever des préjugés de la part de tous. Les salariés issus de la communauté Rom sont de vrais « bosseurs » avec de belles valeurs humaines et a également redonné du rythme à tous pour les cadences. Nous n’avons aucun problème de comportement.
Aujourd’hui, nous avons des Roms à toutes nos informations collectives. Le bouche à oreille y est pour beaucoup puisque nous avons des personnes ayant un lien familial avec nos (anciens) salariés qui se présentent spontanément. »

 

« Les Jardins de Cocagne de Leffrinckoucke est un Atelier et Chantier d’Insertion (ACI) de l’Emploi Adapté du Littoral, AFEJI. Leurs principaux objectifs visent à promouvoir le développement durable par une activité de maraîchage biologique, saine et de proximité. Cet ACI favorise la reprise d’activité et cible l’insertion à l’emploi de publics en difficulté. Ces missions se remplissent notamment par la mise en place des paniers solidaires depuis 2011 et, depuis 2015, par la création de leur magasin «À Portée de Main», situé à Tétéghem. »

En savoir plus sur l’Afeji