Actualités

Territoires d’innovations sociales – Episode 2 : Visite apprenante en Région Centre

Territoires d’innovations sociales – Episode 2 : Visite apprenante en Région Centre

Jardin de Cocagne de Blois : Créateur de nouvelles formes d’emploi agricole

Visite apprenante le 17 juillet 2019

21,9% c’est ce que représentent les salariés détachés dans l’emploi agricole. Selon le rapport annuel de la Cour des Comptes sur le travail détaché, publié le 6 février 2019, le secteur agricole, est celui qui utilise le plus ce mode de recrutement. Le Jardin de Cocagne de Blois, au cœur du département français accueillant le plus grand nombre de travailleurs détachés en provenance d’un autre pays de l’UE, lance une plateforme insertionnelle au service de l’agriculture locale.

Dans le Loir-et-Cher, plus de 9000 travailleurs saisonniers étrangers ont été détachés en 2017 dans des exploitations agricoles par le biais d’agences d’intérim qui ne respectent pas toujours la loi. Pour tenter d’endiguer ce phénomène, organisations professionnelles et pouvoirs publics, sous la houlette de la Direccte, ont signé le 27 juillet 2018 une charte de coopération. Parmi les objectifs «Proposer des solutions alternatives à la prestation de services internationale (PSI) en relocalisant la main d’œuvre agricole».

C’est précisément ce que propose le Jardin de Cocagne de Blois, ferme biologique conventionnée par la Direccte pour accompagner des personnes précaires du territoire vers un emploi durable. La plateforme apprenante lancée par le Jardin de Cocagne de Blois est à regarder de près pour éventuellement inspirer d’autres territoires. En effet, le Réseau Cocagne compte plus de 110 Jardins de Cocagne en France. Il s’agit donc pour les Jardins de Cocagne de répondre aux enjeux d’emploi, se positionnant comme élément central d’une logique de Gestion Prévisionnelle des Emplois et Compétences Territoriale (GPECT), entre un public en situation de précarité et privé d’emploi, et des entreprises locales qui ont besoin de main d’œuvre, qualifiée en non, et des difficultés de recrutement.

Depuis plus de vingt ans les entreprises Cocagne favorisent la structuration de filières bio locales et solidaires sur les territoires. Elles ont organisé leur activité autour de la production de légumes dans le respect du cadre de l’agriculture biologique et de la mise en place de circuits courts de vente. Aujourd’hui les Jardins de Cocagne développent des prestations de services pour les acteurs du territoire : plateformes logistiques, ateliers de transformation alimentaire pour le compte de producteurs ou de restaurations collectives, ateliers pédagogiques, etc.

Dans ce cadre, le projet de développement local des Jardins de Cocagne est multidimensionnel : il s’agit de co-construire avec les producteurs bio partenaires des systèmes alternatifs (directs et équitables), avec une dimension sociale, permettant de revaloriser les outils de travail (durabilité) et d’émanciper les travailleurs (qualité).

Pour en savoir plus, téléchargez le programme de la Visite apprenante Blois