Territoires d’innovation sociale

Les Jardins de Cocagne : une action complémentaire à la collectivité locale

    • L’interview vidéo de Jean-François Caron, maire de Loos-en-Gohelle

Comment agissent les Jardins de Cocagne pour l’émancipation des publics ?

Au-delà de la solidarité pour financer des paniers de légumes, le programme des Paniers Solidaires propose des solutions concrètes d’émancipation des publics dans leurs choix alimentaires. Les Jardins de Cocagne font preuve sur ce point d’une grande créativité en proposant différents types d’actions :
– de nombreux ateliers cuisine et repas partagés offrant des moments d’échange conviviaux ;
– des temps d’information et de transmission avec des professionnels de la santé ou nutrition ;
– des espaces de jardinage…

Partout des initiatives émergent au sein de territoires qui deviennent ainsi des espaces de projet avec une multiplicité d’acteurs et de partenariats organisés localement.
L’objectif stratégique pour le Réseau Cocagne ici est bien de déployer pour ses adhérents ces fonctionnalités de travail social émancipateur autour de l’alimentation. Un travail est à engager pour mutualiser et capitaliser la diversité des actions entreprises au-delà des Paniers Solidaires et des réflexions constitutives d’un «pouvoir d’agir» des publics concernés.

> A découvrir sur la chaîne YouTube (playlist « Journée de l’alimentation durable pour tous »).

Une action qui s’inscrit dans les politiques de la ville

De plus en plus de Jardins de Cocagne sont présents en milieu urbain, notamment en animant des jardins partagés en pied d’immeubles, en partenariat avec les bailleurs sociaux. Les habitants sont mobilisés autour d’activités compost et d’entretien de parcelles collectives. Cela permet :
– de rompre avec les logiques individualistes ;
d’orienter certaines personnes dites «invisibles» vers un parcours en insertion ;
– de valoriser les salariés en insertion du Jardin dans leur rôle d’intérêt général au service de populations défavorisées ;
– de mettre les publics précaires en situation de consom’acteurs avec des solutions d’accessibilité alimentaire pour tous (jardins partagés, « Un marché dans mon quartier », les Paniers Solidaires).

Le Réseau Cocagne s’implique sur le sujet de l’agriculture urbaine car elle peut être une opportunité d’améliorer la qualité de vie des citadins par l’accès à des emplois durables, des espaces naturels et à une alimentation saine et durable. La cible de cette action reste les populations précaires en gardant en tête que la reconnexion à la nature ne doit pas être un luxe réservé à une élite mais bien un droit pour tous à une certaine qualité de vie en lien avec nos besoins fondamentaux.

> A découvrir sur la chaîne YouTube (playlist « Agriculture urbaine au service de l’insertion »).