Non classé

Essai d’analyse : le changement des échelles d’une bio-solidaire

Les caractéristiques du projet de développement du jardin de Blois et de son entreprise d’insertion (journée d’étude du 12 juillet 2018)

Pour Valérie Hanon, directrice de la structure associative Bio solidaire, le changement d’échelle porte en fait sur plusieurs sujets en même temps, ceux de la production, de la diversification des activités, de l’imbrication des territoires, des enjeux financiers et partenariaux. Ces sauts qualitatifs ne sont pas pour autant simultanés et linéaires. Ils sont le produit d’une histoire longue, en l’occurrence plus de 20 ans ponctués de temps forts (démarrage 1993, déménagement 2007, changement de direction 2014 etc.). Ces dimensions historiques sont essentielles pour comprendre le développement actuel de Bio-solidaire et ses défis futurs. En ce sens, « rien n’est simple » dans ce changement des échelles du projet associatif.

  1. A l’origine, la co-construction de la filière bio locale par une structure Cocagne 
  2. La fabrique associative des territoires est un risque à prendre
  3. La matière vivante associative résiste bien

Conclusion : Et l’insertion dans tout cela ?

Télécharger la note d’analyse issue de cette journée d’étude en cliquant ici