Non classé

IAE : bientôt une nouvelle réforme ? Le besoin d’une meilleure représentation du réseau Cocagne au sein des instances

IAE : bientôt une nouvelle réforme ? Le besoin d’une meilleure représentation du réseau Cocagne au sein des instances

La fin des contrats aidés, annoncée à l’été 2017, est désormais effective depuis le début de l’année 2018. Ils sont, depuis le 11 janvier 2018, remplacés par les « Parcours Emploi Compétences » comme préconisé par le « Rapport Borello » publié 5 jours plus tard.

Commandé par la ministre du travail, Muriel Pénicaud, le rapport de Jean-Marc Borello, président du groupe SOS, délégué national « d’En marche », intitulé « Donnons-nous les moyens de l’inclusion » fait notamment des propositions en matière de développement de l’IAE (la synthèse du rapport est disponible ci-dessous). Nous devrions être invité début avril à un débat national avec Jean-Marc Borello et les acteurs de l’IAE dont nous souhaitons nous rapprocher pour un plaidoyer commun. L’occasion de dire notre intérêt pour la philosophie de ce rapport, tourné notamment sur « l’employeur-abilité » des entreprises du territoires de l’ACI (et pas uniquement l’employabilité de la personne) et la vision d’un développement entrepreneurial dans les territoires. Dire aussi avec les autres réseaux de l’IAE, notre satisfaction sur la reconnaissance du tryptique « emploi-accompagnement-formation », la croissance de 20% annuel sur le quinquennat des postes d’insertion tout en s’interrogeant sur les modalités de mises en œuvre : des postes en plus à financement constant ? une valorisation du modèle EI ? une injonction à la fusion des structures ? avec quels moyens ? enfin une vision du « Parcours Emploi Compétences » plutôt très administrée…

Du fait de cette actualité, nous vous avons contacté pour identifier comment rendre les Jardins de Cocagne et les entreprises solidaires Cocagne plus présents dans les instances de représentations locales et nationales de l’IAE. Vous êtes nombreux à souhaiter représenter le Réseau Cocagne en conseil départementale de l’insertion par l’activité économique (CDIAE), c’est très positif compte tenu du besoin de connaissance des situation et politiques locales et des nécessités d’alliances avec les autres réseaux. En parallèle, nous avons échangé le 7 mars avec la présidente du conseil national de l’insertion par l’activité économique (CNIAE), Christiane Demontés sera d’ailleurs notre grand témoin du débat public de l’AG du 29 mars après-midi.

Parce que le réseau Cocagne n’est que l’émanation de sa base adhérente, nous cherchons à constituer un réseau de correspondants pour construire notre plaidoyer en matière d’IAE et de politique de l’emploi. Les personnes volontaires pour siéger en CDIAE se verront proposer cette mission complémentaire. Pour plus d’informations sur ce sujet, rendez-vous aux liens ci-dessous.

Nous avons également poursuivi notre travail de plaidoyer auprès de la DGEFP (délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle) sur le co-financement des postes d’insertion par le fond social européen (réunion du 17 novembre, complément des 19 000 euros à 26 000 euros pour un CDDI par an). Nous avons eu la confirmation récente que la Commission européenne poursuit son instruction de la demande française mais semble ne pas pouvoir ou vouloir y donner une suite favorable…

Enfin, l’équipe du Réseau Cocagne est à votre disposition pour vous appuyer dans l’organisation d’événements locaux inter-réseaux,à l’image du débat sur l’avenir du travail, qui sera organisé par l’inter-réseau de Savoie le 15 juin à l’initiative notamment du Jardin « terre-solidaire » à Montbelian.

Vous souhaitez représenter le Réseau Cocagne en CDIAE et ne l’avez pas encore fait savoir ? Envoyer un mail à responsableformation@reseaucocagne.asso.fr

Synthèse du rapport Borello

Note de cadrage : correspondants plaidoyer