Revues de presse

Canal 32 – Romilly-sur-Seine : l’insertion par l’activité économique saluée par une visite ministérielle

- Canal 32 – Romilly-sur-Seine : l’insertion par l’activité économique saluée par une visite ministérielle

Ce vendredi matin, la secrétaire d’état auprès du ministre des Solidarités et de la Santé s’est rendue à Romilly-sur-Seine. Au programme pour Christelle Dubos : présentation du Jardin de Cocagne de l’association Clorophylle, et en deuxième partie de matinée, découverte de l’épicerie itinérante Chloromobile. Objectif : échanger avec ces acteurs qui favorisent le retour à l’emploi… Une visite qui s’inscrit le cadre d’une stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté, présentée fin 2018 par le gouvernement.

Lire la suite
L’info Durable – Les solutions pour manger local dans ma région

- L’info Durable – Les solutions pour manger local dans ma région

ID vous propose quelques solutions non-exhaustives dans les 13 régions métropolitaines pour s’approvisionner en circuits courts et donc de saison.

Auvergne-Rhône-Alpes : « Jardins de Cocagne ». Pour s’approvisionner en paniers de fruits et légumes locaux et de saison produits près de Vichy. Pour rappel, les Jardins de Cocagne sont des jardins maraîchers bio à vocation d’insertion sociale et professionnelle. On en retrouve un peu partout en France. Plus d’infos sur : www.reseaucocagne.asso.fr

Lire la suite
Actu.fr – Yvelines. De Conflans à Chanteloup, l’association Equalis mise sur ses boutiques solidaires

- Actu.fr – Yvelines. De Conflans à Chanteloup, l’association Equalis mise sur ses boutiques solidaires

Spécialisée dans l’insertion sociale et professionnelle, l’association Equalis compte deux boutiques solidaires à Conflans-Sainte-Honorine et Chanteloup-les-Vignes (Yvelines).

« Aux jardins de Cocagne, nous avons 10 hectares qui nous permettent de proposer des paniers de légumes à nos adhérents, explique Rachid Ouarti, le directeur du Pôle Insertion par l’activité économique et la formation de l’association. Mais pour celles et ceux qui ne veulent pas passer par des paniers, l’idée était qu’on puisse vendre à un plus large public. »

Lire la suite