Actualités

- Journée d’étude TERRITOIRES D’INNOVATIONS SOCIALES – 28/08/18 – Nord Pas de Calais

Journée d’étude TERRITOIRES D’INNOVATIONS SOCIALES – 28/08/18 – Nord Pas de Calais

En-tête_Cocagne-infos-mars2018

Chômage, pauvreté, inégalités territoriales, … : a-t-on vraiment tout tenté ? La preuve du contraire par l’innovation Cocagne

Cette journée d’étude réservée aux professionnels, associations, élus et media a donné lieu à la publication du dossier de presse disponible ici.

Rappel du programme : un voyage pour 2 sites à découvrir –

Départ : Paris Gare du Nord – 7h46 / Retour : gare du Nord (via Lens) : 19h08

Matinée : La nouvelle économie bio solidaire des territoires

Visite de l’Ecopôle alimentaire (Vieille-Eglise) : production maraîchère bio, transformation alimentaire, et distribution dans le cadre de l’insertion socio-professionnelle / Présentation nationale du plan Agriculture Biologique à Impact Social (ABRIS) et débat d’expert-e-s avec les participant-e-s.

> En savoir plus sur l’écopôle alimentaire

Déjeuner sur place au sein de la Table de Cocagne / Départ vers le bassin minier 14h.

Après-midi : Stratégie d’émancipation (ou de mobilisation) des publics en difficulté dautonomie sur l’alimentation et l’emploi

Visite du site de l’Archipel nourricier du cœur de Gohelle (Loos-en-Gohelle) : impacts sociaux d’une « microferme servicielle » bio en milieu urbain, distribution et animation territoriale autour du fait alimentaire et de la transition écologique / débat avec les acteurs du territoire.

> En savoir plus sur l’Archipel nourricier du coeur de Gohelle


 

Contexte : 

> Avec un taux de chômage qui s’accroît encore de 3% au 1er semestre 2018 dans le Pas-de-Calais (dont 30% pour les jeunes) et un taux de pauvreté de 30% dans le bassin minier,

> Avec une dégradation de l’état sanitaire dans la Région avec l’espérance de vie la plus basse de France, l’alimentation jouant un rôle clé[1],

l’Ecopôle alimentaire et son projet d’Archipel nourricier développement des pratiques nouvelles  au cœur d’un territoire en tension stigmatisé par son passé industriel non durable et de ce fait emblématique des enjeux sociétaux – inclusion, santé, nouveaux modèles alimentaires, transition écologique – sur lesquels l’action du Réseau Cocagne s’est portée.

Dans ce contexte, l’insertion par l’activité économique vise le développement de nouvelles pratiques sociales et d’activités liées à l’alimentation : en structurant les filières courtes, en favorisant l’accès aux savoir-faire de base en matière d’autoproduction vivrière et culinaire ; en créant de nouvelles opportunités d’activités pour des personnes sans emploi dans les domaines de la filière bio ; en programmant des chantiers coopératifs visant l’appropriation d’une conscience sociale par l’action ; en échangeant biens et services alimentaires à l’aide d’une autre monnaie, etc.

L’écopôle alimentaire est un Projet Territorial de Coopération Economique (PTCE labellisé au niveau national en 2015),

Les Archipels nourriciers ont reçu le Prix 2018  du Programme National de l’Alimentation, catégorie justice sociale.


 

[1] Le Credoc analysait une progression de la part de faibles consommateurs de F&L de 20 points chez les enfants et de 30 points chez les adultes entre 2010 et 2016 (10 points d’écart avec la moyenne).