Actualités

- L’accessibilité alimentaire maintenant et après

L’accessibilité alimentaire maintenant et après

8000 personnes environ en situation de précarité alimentaire ont pu accéder à des légumes frais, bio et locaux grâce au dispositif exceptionnel « COVID19″ mis en place par le Réseau et les Jardins de Cocagne soutenu par la Fondation de France. En deux mois, le dispositif a permis la livraison à domicile de plus de 2 000 Paniers Solidaires ainsi que la distribution d’environ 3 500 paniers et plusieurs tonnes de légumes dans des circuits d’aide alimentaire (via des CCAS, épiceries sociales, banques alimentaires ou associations d’aide alimentaire).

La réponse face à l’urgence de la précarité alimentaire est tellement évidente pour les Jardins, qu’elle fut spontanée. L’aide attribuée par le Fondation de France a permis de révéler les initiatives lancées et d’y apporter un soutien, là où de multiples formes de solidarité locale s’étaient déjà mises en place : dons de légumes à l’aide alimentaire, paniers non récupérés donnés à des associations de migrants, collecte de produits d’hygiène et denrées alimentaires à apporter aux plus démunis …

Au final se sont 22 Jardins qui participent à la démarche. Les Jardins sont eux mêmes régulièrement sollicités par de nouvelles demandes de personnes en détresse alimentaire : étudiants restés dans leur cité universitaire (avec la fermeture des resto u), personnes isolées suite aux fermetures de certaines distributions alimentaires (tenus par des bénévoles eux-mêmes fragiles), modification des circuits d’approvisionnement rendant les fruits et légumes frais rares dans les distributions …

Le dispositif d’urgence Cocagne a pu être prolongé jusqu’au 5 juin grâce au renouvellement du soutien de la Fondation de France et une aide spécifique accordée par la DGCS pour soutenir l’aide alimentaire (l’habilitation d’aide alimentaire est liée au programme des Paniers Solidaires). Ce prolongement permet d’assurer une transition avec la phase de déconfinement, bien que la détresse alimentaire aggravée ces dernières semaines risque de s’ancrer dans la durée.

Arrivés au bout des 2 mois, le temps nécessaire pour commencer à changer une habitude, il y a fort à parier que les oubliés de la qualité alimentaire prennent goût aux légumes frais, bio, locaux et solidaires qui leur ont été proposés. Le travail, les partenariats engagés et les échanges suscités durant cette période sont l’occasion d’enclencher de nouvelles dynamiques et réponses à la transition alimentaire qui nous anime. Les relations nouées dans le cadre d’un collectif inter-associatif national ont ainsi facilité la mise en place de partenariats de terrain entre des Jardins de Cocagne et des épiceries sociales et solidaires du réseau UGESS, des antennes du Secours Catholique ou de VRAC.

Parmi les projets de diversification menés par les Jardins et qui touchent à la question des systèmes alimentaires territoriaux, il peut-être pertinent de créer des passerelles de par la transversalité des thématiques et des valeurs communes : épiceries itinérantes, tiers lieux nourriciers, potagers collectifs, microferme urbaine, archipel nourricier. Les trois piliers de valeurs portées au travers des Paniers Solidaires pourraient ainsi servir de fondement à cet axe de démocratie alimentaire :

  • Distribution alimentaire qualitative et nutritive
  • Actions favorisant le lien social et la mixité des publics
  • Vecteur d’émancipation au travers des dimensions d’accessibilité et d’accompagnement

En parallèle une dynamique de supports dématérialisés pour l’animation de la communauté de mangeurs du Réseau a été lancée pendant cette période en mal de lien social. En lien avec le Mouvement des Cuisines Nourricières, un réseau d’ambassadeurs et ambassadrices réalise des vidéos de cuisine pédagogiques : transmettre des techniques facilement appropriables, plutôt que des recettes. Cette dynamique ouvre un nouvel axe de travail sur le type d’accompagnement alimentaire qui peut être proposé au sein du réseau. Une page du site Cocagne a ainsi été aménagée pour regrouper des liens vers des ressources intéressantes (travailler avec les référent(e)s régiona(les)ux de l’alimentation).

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail