Actualités

- Un porteur de projet de Jardin de Cocagne reçu à l’Assemblée Nationale

Un porteur de projet de Jardin de Cocagne reçu à l’Assemblée Nationale

Xavier Heber-Suffrin, porteur de projet d’un Jardin de Cocagne en périphérie de Montpellier, a été entendu mi-mars par les membres de la Commission de réflexion sur l’engagement citoyen et l’appartenance républicaine, à l’Assemblée Nationale, à Paris. Retour sur une audition inédite.

Le 19 mars, pour la première fois dans l’histoire de Cocagne, un porteur de projet de Jardin de Cocagne a été reçu à l’Assemblée Nationale à Paris. Xavier Heber-Suffrin, administrateur de T’Hérault d’Insertion, association porteuse du projet d’un Jardin de Cocagne sur le domaine départemental de Restinclières, à Prades-le-Lez (34), a été auditionné par la Commission de réflexion sur l’engagement citoyen et l’appartenance républicaine. Cet ingénieur de formation et ancien directeur QSE et RSE de Veolia Eau Méditerranée partage, avec cinq autres administrateurs, le même goût de l’autre, la même volonté de s’impliquer dans la construction d’une structure économique à utilité sociale et de s’engager personnellement et concrètement pour construire un monde durable plus juste et respectueux des écosystèmes.

Vaste enclos de verdure classé Espace Naturel Sensible sur le territoire de Montpellier Méditerranée Métropole, le domaine de Restinclières couvre 240 hectares dont 60 hectares de terres cultivables. Le projet global prévoit, outre l’activité de maraîchage biologique agroforestier, d’autres activités à vocation d’insertion socio-professionnelle tels la culture de plantes aromatiques et médicinales, la transformation du blé dur produit sur le domaine en pâtes, la viticulture, etc. Par une heureuse coïncidence, un membre de la direction de cabinet de Claude Bartolone, l’actuel Président de l’Assemblée Nationale, a vent, il y a quelques mois, du projet envisagé sur le domaine de Restinclières. Il se montre intéressé et propose l’audition de Xavier devant la commission de l’Assemblée Nationale sur l’engagement citoyen et l’appartenance républicaine.

Un formidable outil de lobbying

Photo XHSDevant cette commission, Xavier présente son projet et tente ce jour-là de faire passer quelques messages. « Aujourd’hui, il est très important de réussir à retrouver de la confiance entre les différents acteurs dans notre pays. L’Etat et les collectivités territoriales ont un rôle primordial à jouer pour encourager et aider les porteurs de projet à aller au bout de leur projet. Sur le terrain, ce n’est pas toujours le cas ! Notre pays a des atouts incroyables. Certains pays, notamment ceux du Nord, en ont moins, mais s’en sortent mieux. Nous avons une belle marge de progrès ! » Les membres de l’Assemblée se montrent très intéressés par son intervention et son projet.

Grâce à son expérience dans le secteur privé, Xavier dispose d’une bonne compréhension
des enjeux du développement durable et des différents acteurs du territoire. « Quand on porte le projet d’un Jardin de Cocagne, c’est un point indispensable. » Sans compter sa capacité à animer une dynamique de réseaux, à manager une équipe, et sa bonne culture client. Son passage à l’Assemblée Nationale, Xavier le met depuis en avant, notamment afin de défendre son projet auprès du nouvel exécutif nommé dernièrement au niveau du département. « Le fait d’être passé en audition octroie de la crédibilité au projet et à son porteur. »

Aujourd’hui, le projet sur le domaine de la Restinclières avance bien, les choses se précisent. « Nous espérons lancer le Jardin de Cocagne en novembre 2015. Les autres activités se grefferont au fur et à mesure », conclut Xavier Heber-Suffrin.