La solidarité : un combat au quotidien

La solidarité : un combat au quotidien

Crédits photo : Christophe Goussard

« Lutter contre les exclusions et la précarité en mobilisant les conditions d’un retour à l’emploi durable, chez des femmes et des hommes en difficultés sociales et professionnelles, dans le cadre d’une activité de travail valorisante» Extrait de la Charte des Jardins de Cocagne.

Les Jardins de Cocagne, structures d’insertion par l’activité économique conventionnées dans le cadre des politiques publiques de l’emploi, ont pour mission de permettre à des personnes rencontrant des difficultés sociales et professionnelles de retrouver un emploi et de (re)construire un projet personnel et professionnel. Ce sont des associations de solidarité avant-tout.

Les personnes recrutées bénéficient d’un contrat de travail et retrouvent par là un statut social, une activité et un salaire.

L’accompagnement socio-professionnel est assuré par un travailleur social diplômé qui s’appuie sur des outils d’évaluation et de suivi adaptés.

L’impératif de production suscite une dynamique de travail et une reconnaissance d’utilité pour la société.

Le travail au Jardin est une étape dans un processus de socialisation et d’accès à l’emploi durable.

L’équipe d’encadrement présente au niveau des Jardins de Cocagne comprend cinq fonctions :

  • direction,
  • encadrement technique,
  • accompagnement socio-professionnel,
  • commercialisation,
  • administration-gestion-secrétariat.